Comprendre facilement le conscient, l’inconscient et le préconscient

Comprendre facilement le conscient, l’inconscient et le préconscient

Ce sont des mots que l’on utilise facilement, en connait-on réellement la signification ?

 Que sont-ils ?

 Ce sont trois niveaux de notre mémoire que l’on appelle des instances psychiques. Prenons un iceberg. Le conscient est la partie visible de l’iceberg, l’inconscient est sous l’eau, il faut plonger pour le voir, le préconscient a une partie immergée et une partie visible.

 1 Le conscient

 C’est une perception immédiate dictée par nous-mêmes et le monde extérieur qui nous fait agir en toute conscience. Nous sommes dans la réalité. Je ressens (de la joie, de la tristesse, la faim, la soif, un mal de tête…) ; je vois ou entends (mon téléphone portable, ma tasse de thé, les clés de ma voiture, une musique). 

Il va nous permettre de communiquer, de procéder de façon rationnelle, par une capacité d’analyse, de réflexion, et d’interprétation.

 2 L’inconscient

 Il occupe environ 90% de nos pensées. Il contient des souvenirs enfouis, parfois difficilement accessibles dont ne nous sommes pas conscients et qui nous font agir inconsciemment. Parfois ce sont des souvenirs heureux et parfois des souvenirs, des pensées ou des idées dérangeantes voire traumatiques, douloureuses. C’est pour cette raison que nous les enfouissons, pour qu’elles n’arrivent pas à notre conscience, car elles pourraient nous faire souffrir.

 3 Le préconscient

 Moins connu que les deux autres, son rôle est capital. Il est entre-deux, c’est lui qui permet au conscient de devenir conscient. Les idées, les pensées peuvent y être confuses, brouillées, le conscient va alors y chercher ses informations. Il fait constamment appel lui. Le préconscient est comme un filtre qui ne laisse passer au conscient que les idées, pensées tolérables et satisfaisantes. Les autres il les envoie ou les maintient dans l’inconscient.

 Qui les a créés ?

 Ils appartiennent à la théorie de la personnalité, mise au point par Freud. Pour lui, la personnalité de quelqu’un trouve son origine ou peut s’expliquer en partie par l’aménagement de sa mémoire. Par conséquent, en fonction de ses souvenirs, de ses pensées et de leur organisation dans les différents niveaux de conscience, une personne diffère naturellement d’une autre.

 

Manuela Chambeyron